bandeau imageDJSCS de La Réunion

DJSCS de La Réunion

Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de la Réunion
Newsletter
Retour à la page d'accueil

Présentation

Article Géographie prioritaire et acteurs locaux 22/01/2018

162 000 personnes sont concernées par la politique de la ville à La Réunion

La géographie prioritaire à La Réunion

Chiffres clés

• 13 contrats de ville
• 49 quartiers prioritaires dont 23 sur 3 communes : Saint-Denis, Saint-Paul et Saint-Pierre
• 162 000 personnes concernées (20% des réunionnais) dont 28 000 sur les deux quartiers du Port
• 46% des quartiers prioritaires ont moins de 2000 habitants
• Revenu médian des habitants des 49 quartiers inférieur à 500€/mois

La loi Lamy

Les quartiers prioritaires de la politique de la ville sont des territoires d’intervention du ministère de la Ville, définis par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014 qui introduit trois grands changements : la notion de quartiers prioritaires, qui seuls percevront les subventions de l’Etat au titre de la politique de la ville ; le contrat de ville, qui engage l’Etat et les collectivités ; la co-construction, qui ouvre aux habitants la porte des projets. Elle lance également le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) et fixe à 5 milliards d’euros la contribution de l’Etat.

Les acteurs locaux

Le sous-préfet à la cohésion sociale et à la jeunesse

La politique de la ville est pilotée par le sous-préfet à la cohésion sociale et à la Jeunesse. Il est le correspondant territorial du CGET (Commissariat générale à l’égalité des territoires) et de l’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine).

Les sous-préfets d’arrondissement

Chaque sous-préfet est chargé dans son arrondissement, de l’animation des contrats de ville et des autres dispositifs relevant de la politique de la ville : programme de réussite éducative, atelier santé ville, adultes-relais, opération ville vie vacances (OVVV), Contrat Local de Sécurité et Prévention de la Délinquance (CLSPD)... Il s’appuie pour cela sur les délégués du préfet.

La direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion (DJSCS)

Le Préfet a délégué à la DJSCS la mise en œuvre des missions du CGET (Commissariat générale à l’égalité des territoires) au niveau régional et départemental.

Le maire ou le président de l’intercommunalité

Les actions sont mises en œuvre par la commune (ou la communauté d’agglomération) dans le cadre des contrats de Ville. Cette contractualisation est signée avec l’Etat pour une durée de cinq ans (la contractualisation en cours a démarré en 2015 et se termine en 2020).

Les équipes opérationnelles

La collectivité confie la mise en œuvre des actions à une équipe opérationnelle dirigée par un chef de projet coordonnateur et composée de chefs de projets de quartiers, de coordonnateurs thématiques des dispositifs contractualisés.
Le chef de projet coordonnateur assure la coordination des actions du contrat de Ville et des équipes terrains. Il veille à la cohérence dans la mise en œuvre des dispositifs de la politique de la ville.